Au revoir mon bel ami

Il se fait bien tard

Dans la pénombre des souvenirs

Suis le pâle reflet de nos désirs

Absorbés par l’épaisseur de la nuit

Traces éphémères d’un passé qui

Se veut

Sans mémoire.

 

Catégories

Elia Lutz