Créatrice de mode éco-responsable : interview de Sylvie Mouchoux

Aujourd’hui sur Modelya c’est d’une rencontre dont il s’agit avec la créatrice autunoise Sylvie Mouchoux. Son univers multidimensionnel est fait de matériaux recyclés auxquels elle donne un second souffle. Draps anciens, canevas, costumes homme, chutes de cuir… vont se métamorphoser en sacs, pochettes, bijoux, tabourets etc… en fonction de ses envies et inspirations. Mais c’est également de magnifiques créations vestimentaires bohèmes chics pour bébés confectionnées avec du coton biologique soigneusement sélectionné et certifié. Ce qui vous est proposé c’est un aparté intimiste et feutré pour découvrir en toute simplicité une femme pleine de talent.

Sylvie Mouchoux : créatrice éco-responsable

Sac costume homme Ateliers La Chapelle

C’est avec cette créatrice bourguignonne Sylvie Mouchoux que Modelya ouvre le bal en ce début d’année. L’occasion de mettre en lumière une fois de plus ces femmes et ces hommes qui œuvrent à leur manière pour une mode plus respectueuse. Une rencontre qui donne aujourd’hui l’envie de vous présenter non pas une marque mais une femme pétillante et débordante de créativité. C’est avec gentillesse que Sylvie Mouchoux se livre à ce nouveau petit jeu instauré sur Modelya, l’interview ! Alors voici rien que pour vous la première interview de ce blog qui je l’espère ne sera pas la dernière…

Bonjour Sylvie, pour commencer peux-tu un peu nous parler de toi ?

Après un BTS en industrie de l’habillement (formation technique), je me suis dirigée vers le stylisme. J’ai très vite entamé une longue carrière chez DIM à Autun en Saône et Loire. Grâce à une opportunité professionnelle je me suis ensuite installée en Alsace pour travailler dans une entreprise de sous-vêtements féminins en tant que styliste et modéliste. J’ai pu ainsi développer l’aspect artistique et technique de mon métier.

Après 20 ans dans le sous-vêtement et 10 ans en tant que styliste dans le prêt à porter féminin au sein d’une entreprise familiale, j’ai pu m’impliquer dans toutes les démarches d’une construction d’une collection, dans le merchandising, le choix des matières, des fibres, la présentation des tendances etc…

D’où l’envie par la suite de créer ma propre marque, mais pas dans cet univers industriel que je connaissais bien. J’avais besoin d’une approche plus confidentielle et surtout plus éthique. Travailler pour l’enfant avec de petites pièces ludiques, bohème chic pour des achats « coup de cœur » ont été une évidence.

Petit Ange est une marque de vêtements en coton bio certifié GOTS pour des créations de vêtements du dessus (pas de sous-vêtements, body etc…). Création du style, sélection des tissus, construction des patrons, confection etc… Petit Ange est l’aboutissement de tout ce cheminement professionnel et de mes désirs. Petit Ange ce sont la plupart du temps des pièces uniques avec maximum 2 pièces à la taille et pas pour tous les modèles. Cette marque propose également des doudous réalisés avec la chute des matières et rembourrés avec de la ouate de coton bio.

Tu proposes deux univers créatifs « Les Ateliers La Chapelle » et « Petit Ange ». Qu’est ce qui les distingue et les rapproche ?

Sac canevas
Ateliers la Chapelle

Ce qui rapproche mes deux univers est bien entendu sa démarche éco-responsable avec pour Petit Ange le choix des matières 100% écologique. Pour Les Ateliers La Chapelle j’ai opté par contre pour le recyclage des matières mais toujours dans une optique respectueuse. Pour mes deux univers créatifs je suis dans de la confection avec ma machine à coudre comme outil principal.

Ce qui distingue Petit Ange et les Ateliers la Chapelle c’est que ce sont deux univers différents.  Petit Ange est essentiellement de la confection pour bébé alors que les Ateliers la Chapelle s’adressent principalement aux adultes.

Qu’est qui t’a amené à avoir cette démarche éco-responsable pour ta marque de vêtements pour bébé ?

C’est en fait mon expérience dans le prêt à porter conventionnel et surtout ses nombreuses dérives qui m’ont poussée à changer de regard sur la mode. La catastrophe du Rana Plaza est un exemple malheureusement très parlant des conditions de travail souvent catastrophiques dans ces usines. De même que l’utilisation de produits toxiques dans la lingerie par exemple. J’en ai tellement vu tout au long de ma carrière professionnelle sans compter les excès de consommation en général.

Le recyclage de matériaux est-ce d’après toi un simple phénomène de mode ou une nécessité économique et écologique aujourd’hui ?

Les deux. C’était sûrement au début un phénomène de mode mais qui est devenu une nécessité pour réduire nos déchets. C’est une autre façon de consommer plus responsable qui s’offre à nous. Les possibilités sont énormes et dans bien des domaines. Pour ce qui est de la création c’est tout simplement un terrain de jeu fantastique !

As-tu une pièce que tu affectionnes tout particulièrement dans les Ateliers La Chapelle ? Et pour Petit Ange ?

Pour les Ateliers la Chapelle, j’ai une préférence si je peux dire cela ainsi pour la transformation des canevas en sacs et tabourets. Chaque pièce porte en soi une histoire, de la personne qui l’a brodé, le motif… un nu par exemple qui a été accroché dans une chambre à coucher ou un paysage dans un salon etc… C’est tout ceci qui me touche particulièrement.

Capuchon
Petit Ange

Pour Petit Ange, c’est le capuchon en polaire qui me rappelle un peu le petit chaperon rouge (rires). Ce que j’aime c’est le fait de se raconter à chaque fois une histoire et bien entendu de la partager.

Où peut-on découvrir tes créations ?

Alors pour Petit Ange j’ai un site internet http://creationpetitange.wixsite.com/ où l’on peut découvrir certaines de mes créations. En ce qui concerne les Ateliers la Chapelle une page facebook est en création.

Cet été durant juillet et août j’expose mes créations dans une ancienne échoppe 1 rue des bancs à Autun dans le quartier historique. C’est un endroit que les autunois connaissent bien et que les touristes affectionnent tout particulièrement. Les Hauts Quartiers d’Autun sont vraiment beaux.

As-tu de nouvelles envies créatives en perspective ? Et si oui peux-tu nous en dire plus ?

Oui bien sûr pour cet été de nouveaux modèles pour Petit Ange toujours dans ce même esprit bohème chic seront disponibles de même pour les Ateliers la Chapelle. Je glane ici et là sans arrêt des chutes de tissu, de cuir, de dentelles anciennes etc… Sans oublier les personnes qui viennent me déposer également des matériaux. J’ai de quoi m’occuper les mois à venir c’est clair (rires).

Merci à toi Sylvie pour cet échange si enrichissant et pour ton univers si créatif.

A très bientôt,