Entends-tu le silence de mes mots ?

Cri sourd qui se fracasse

En mille morceaux,

Et qui dans un instant…fugace

Pétrifie ce corps en lambeaux

Jeté en pâture à ces rapaces

Affamés de chair et d’oripeaux.

Catégories

Elia Lutz