Saisir l’instant frivole, volatil

Captif dans l’immensité surannée

De nos empreintes insoumises.

A nos marées insensibles au temps

Qui se déversent dans les eaux impétueuses

De nos vastes étendues intérieures, assoiffées.

 

Catégories

Elia Lutz